43 % des électeurs de Macron voulaient seulement faire barrage à Le Pen

Selon un sondage Ipsos, près de la moitié des électeurs d’Emmanuel Macron n’ont voté pour lui que pour contrer Marine Le Pen.

ARRAS, FRANCE - APRIL 26: President of the political movement 'En Marche !' (Onwards !) and french presidential election candidate Emmanuel Macron delivers a speech during a campaign rally on April 26, 2017 in Arras, France. France will hold the second round of the presidential elections on May 7. (Photo by Antoine Gyori/Corbis via Getty Images)

(© Antoine Gyori/Corbis via Getty Images)

Il faut croire que le front républicain existe encore, malgré tout ce qu’on a pu en dire. Ipsos a dévoilé un sondage effectué entre le 4 et le 6 mai auprès de 4 838 personnes (les mêmes que pour la plupart des sondages sortis aujourd’hui) sur les motivation de leur vote ce 7 mai.

Surprise : 43 % des électeurs d’Emmanuel Macron ont voté pour lui dans le seul but de contrer Marine Le Pen. Pour le reste, 33 % ont voté Macron pour "le renouvellement politique qu’il représente", 16 % seulement pour son programme et 8 % pour sa personnalité.

On apprend par ailleurs, dans une autre analyse du même institut, qu’il y a eu un réel report de voix vers Emmanuel Macron : 48 % des électeurs de François Fillon, 52 % de ceux de Jean-Luc Mélenchon, 71 % de ceux de Benoît Hamon et 27 % de ceux de Nicolas Dupont-Aignan (!). À noter que le report dans l’autre direction, vers Marine Le Pen, est de 20 % pour Fillon, 7 % pour Jean-Luc Mélenchon, 2 % pour Benoît Hamon et 30 % pour Nicolas Dupont-Aignan.

On notera donc que la stratégie du président du mouvement Debout la France n’a pas franchement fonctionné. En outre, les "insoumis" n’ont que très peu voté pour Marine Le Pen, contrairement à ce que certains pouvaient affirmer. Alors que ceux de François Fillon…