En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

61 associations et ONG appellent à voter contre "le repli sur soi"

Dans une tribune, 61 associations et ONG ont appelé ce dimanche à voter contre "le rejet de l’autre et le repli sur soi".

PARIS, FRANCE - APRIL 28: A pedestrian walks past electoral posters of French presidential election candidate for the En Marche ! (Onwards!) movement Emmanuel Macron (R) and French presidential election candidate for the far-right Front National (FN) party Marine Le Pen (L) on April 28, 2017 in Paris, France. Le Pen and Macron arrived in the lead positions in the first round of the presidential elections. France will hold the second round on May 07, 2017. (Photo by Chesnot/Getty Images)

© Chesnot/Getty Images.

Ce dimanche 30 avril, une semaine avant le deuxième tour de l'élection présidentielle, 61 associations et ONG ont publié une tribune dans le Journal du dimanche. Ce sont des associations féministes comme Osez le féminisme !, le Planning familial, des mouvements de solidarité comme Emmaüs France, des organisations comme Oxfam France, WWF, et des associations humanistes comme la Ligue des droits de l’Homme, SOS Racisme... Elles se sont unies pour sensibiliser aux grands enjeux de l'élection présidentielle, et appeler les citoyens à voter au second tour.

"Dans quelques jours, nous élisons un(e) président(e) de la République. Pendant cinq ans, il ou elle aura le pouvoir de changer les choses. Pour le meilleur… ou pour le pire. À la veille de cette élection aux enjeux majeurs, nous, organisations de la société civile, souhaitons lancer un cri d’alarme pour défendre les valeurs qui nous animent et qui constituent le socle de la société dans laquelle nous voulons vivre. Ces valeurs sont celles de notre devise nationale : la liberté - de critiquer, de manifester, de penser autrement, de proposer des alternatives - ; l’égalité - bien réelle entre toutes et tous, face à l’emploi, aux aides sociales, à l’accès aux soins et au socle de droits - ; et la fraternité - c’est-à-dire la générosité et l’humanité envers tous comme le respect de notre environnement partagé."

Sur le principe selon lequel "notre société n’assure pas une vie digne à tou(te)s", les associations et ONG encouragent à "Protéger les valeurs universelles - liberté, égalité, fraternité" pour avoir "un modèle de développement qui ne laisse aucune partie de la société au bord de la route". Si la tribune ne conseille pas un vote en particulier, le message implicite d'éviter "le pire" semble bien demander à se mobilier contre Marine Le Pen — et donc pour Emmanuel Macron.

"Pourtant, si le meilleur n’est pas forcément garanti, le pire reste malheureusement possible. Le pire, ce sont nos valeurs mises à sac. Le pire, c’est une remise en cause des droits qui ne seraient pas les mêmes pour tou(te)s, de la solidarité qui ne s’appliquerait pas à tout le monde et, pour garantir notre sécurité, le renoncement à nos libertés et l’affaiblissement de notre démocratie."

Un appel clair à aller voter, à ne surtout pas "rester spectateurs" et choisir le mieux, même si ce n'est pas le meilleur :

"Mobilisons-nous face à celles et ceux qui prônent le rejet de l’autre et le repli sur soi. Il y va de la défense de nos valeurs les plus universelles, un enjeu majeur de cette élection."