En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Alain Soral condamné à 6 mois de prison avec sursis pour la publication de caricatures antisémites

Jeudi 21 décembre, l’idéologue d’extrême droite Alain Soral a été condamné à six mois de prison avec sursis ainsi qu’à une amende de 10 000 euros pour incitation à la haine.

Capture d’écran YouTube

Jeudi 21 décembre, l’essayiste d’extrême droite Alain Soral était jugé par le tribunal correctionnel de Bobigny. La cour l’a condamné à une peine de six mois de prison avec sursis assortie d’une amende de 10 000 euros au motif d'"incitation à la haine" pour la publication de caricatures antisémites sur son site Internet, Égalité et réconciliation.

Quant au dessinateur des caricatures, Pascal Fernandez dit "Zéon", il devra s’acquitter de 3 000 euros d’amende. L’un des dessins publié à l’occasion d’un "concours international de dessin de caricatures sur la Shoah" organisé par une structure iranienne représentait une caisse enregistreuse surmontée de la porte d’entrée du camp d’Auschwitz et remplie de billets de banque. On peut distinguer sur le compteur de la caisse le chiffre 6 millions, c’est-à-dire un montant équivalent au nombre de Juifs tués pendant la Seconde guerre mondiale.

Alain Soral n’était pas présent à l’audience mais a publié sur son blog un article intitulé "Persécution". Le 13 décembre dernier, Facebook avait décidé de fermer son compte ainsi que celui dédié à son site Internet. L’idéologue avait dénoncé la "censure" dont il juge être victime de la part des "officines du pouvoir".

À lire -> Facebook ferme les pages d’Alain Soral et d’Égalité et réconciliation