En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Alerte misogynie : pour Gilbert Collard, il est trop difficile d’être mère et femme politique

Pour le secrétaire général du Rassemblement Bleu Marine, Marion Maréchal-Le Pen aurait arrêté la politique à cause de ses "problèmes de maman".

Capture d'écran du site officiel de Gilbert Collard.

Capture d’écran du site officiel de Gilbert Collard.

Mercredi 10 mai, Marion Maréchal-Le Pen confirme qu’elle arrête un temps la politique pour des raisons à la fois personnelles et politiques. Dans une lettre publiée par le quotidien Vaucluse Matin, elle explique qu’elle a "beaucoup manqué à [sa] petite fille dans ses premières années si précieuses", ajoutant : "Elle m’a aussi terriblement manquée. Il est essentiel que je puisse lui consacrer plus de temps."

Alors, forcément, les foudres misogynes de Gilbert Collard se sont abattues sur la jeune mère d’Olympe, 2 ans et demi. Dans une interview à France Info, le secrétaire général du Rassemblement Bleu Marine a expliqué que ce n’était en aucun cas les "divergences politiques" avec sa tante, Marine Le Pen, qui étaient à l’origine de cette décision, mais uniquement des raisons familiales, qui, selon lui, l’empêcheraient de mener à bien sa carrière politique.

"Tout dépend de l’intensité d’amour qu’on a pour ses enfants"

"Je l’ai vu une fois dans ses difficultés avec sa fille", a raconté Gilbert Collard, avant d’ajouter :

"J’ai même été obligé une fois de monter à la tribune à sa place, parce qu’elle avait reçu un coup de fil lui disant que sa fille était malade et qu’il fallait qu’elle parte d’urgence. Je l’ai vue arriver certains matins en n’ayant pas dormi parce que la petite avait vécu une rage de dents. J’ai donc, moi, réellement vécu les problèmes de maman qu’elle avait avec sa fille."

Pauvre Gilbert. Devoir remplacer une collègue parce que sa fille est malade, quelle infamie. Sentant que le député du Gard se lançait sur la pente glissante de la misogynie envers un membre de son camp, le journaliste l’a relancé : "Et ce n’est pas compatible avec une vie politique ?" Question fatidique à laquelle Gilbert Collard a jugé bon de répondre : "Ben, tout dépend de l’intensité d’amour qu’on a pour ses enfants." On n’aimerait vraiment pas être l’une de ses deux filles.

Pour la petite anecdote, c’est grâce à (ou à cause de) lui que Pierrette Le Pen a posé nue dans Playboy, à l’occasion de son divorce avec Jean-Marie Le Pen. Ce "coup" orchestré par l’avocat était une réponse à l’ancien président du FN, qui avait déclaré : "Si elle a besoin d’argent, elle n’a qu’à faire des ménages." À part ça, le Front national se dit féministe.