En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Aux États-Unis, un mouvement souhaite diviser la Californie en deux États

La fièvre indépendantiste s’empare de l’Amérique…

En Californie, un groupe d’activistes a lancé une campagne pour demander l’indépendance d’une partie de la région, afin qu’elle devienne un État à part entière, le 51e des USA.

Les activistes en faveur de cet état, qu’ils ont baptisé "New California", ont publié une déclaration d’indépendance lundi 15 janvier 2018. Selon eux, l’État de Californie est devenu "une zone de non-droit", "impossible à gouverner". Ils estiment que ce nouvel État indépendant pourrait être "porteur d’un changement positif dans la gestion et le système d’imposition actuel" :

"La nature de l’État, devenu impossible à gouverner, a provoqué un déclin des services essentiels de base comme l’éducation, le maintien de la loi, la protection contre les incendies, le réseau de transports, le logement, la santé, l’imposition, le droit de vote, la finance, la distribution des aides, le système carcéral, la gestion de l’eau, l’accès à la propriété et bien d’autres."

Séparée en deux parties, une de 25 millions d’habitants et l’autre de 15 millions, "l’ancienne Californie" conserverait uniquement une partie de la côte pacifique (indiquée en jaune sur la carte ci-dessous, tandis que le nouvel État serait constitué principalement de zones rurales (indiquées en bleu ci-dessous). Il serait également en grande majorité en faveur des Républicains.

Dans un entretien avec CBS News, Robert Paul Preston, le fondateur du mouvement "New California", a déclaré :

"Cela fait longtemps que la Californie est impossible à gouverner. En ce qui concerne notre taux d’imposition élevé, notre éducation, et bien d’autres choses, nous sommes classés entre 48e et 50e à l’échelle du pays."

Le processus à suivre pour établir un nouvel état est définitivement semé d’embûches, mais il existe bel et bien, et il semblerait que les activistes soient déterminés à exercer leur droit constitutionnel.

Comme ils l’expliquent le processus serait long. Une fois que la mesure est adoptée sous la forme d’une résolution, par l’Assemblée et le sénat de Californie, elle est soumise au Congrès national.

C’est ainsi que l’État de West Virginia s’était séparé de la partie orientale de la Virginie en 1870.

"Les Républicains veulent une nouvelle Californie parce qu’ils ne peuvent pas gagner dans la Californie actuelle. Restez éveillés. La nouvelle Californie n’a pas besoin d’exister. Les Républicains veulent carrément diviser l’État juste pour diminuer l’influence électorale de la Californie pour qu’ils puissent gagner, et pas pour le bien de la population !"

Pour en savoir plus sur le mouvement de Nouvelle Californie, vous pouvez vous rendre sur leur site Internet et leur page Facebook.

Les réactions ironiques n’ont par ailleurs pas manqué sur Twitter.

"New California, ça ressemble à un nom de groupe qui passerait à Coachella."

"New California, ça ressemble à un nom de boisson Starbucks."

"En tant qu’habitante de Californie qui résiderait dans cette 'New California', je voudrais juste dire : Qu’est-ce que c’est que ce délire, et qui est le crétin qui a pensé à ça ?"

Traduit de l’anglais par Sophie Janinet