En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Baisse des APL : "C’était une connerie sans nom", selon Emmanuel Macron

Dans son édition du 2 août, Le Canard enchaîné rapporte des propos qu’aurait tenus le chef de l’État quatre jours après l’annonce de l’application, dès octobre prochain, de la mesure controversée de baisse de l’aide personnalisée au logement (APL).

(© European Council/Flickr/CC)

Selon Le Canard enchaîné, le président de la République n’aurait pas apprécié l’annonce par Matignon, le 22 juillet dernier, de la baisse de cinq euros de l’aide personnalisée au logement (APL). Ainsi – en présence du président de l’Assemblée nationale François de Rugy, du président du groupe LREM au Sénat François Patriat, du président du groupe LREM à l’Assemblée nationale Richard Ferrand et du porte-parole du gouvernement Christophe Castaner – Emmanuel Macron aurait déclaré le 26 juillet :

"C’était une connerie sans nom ! […] Pas la peine de se retrouver dans des débats complètement dingues qui n’ont fait l’objet d’aucun engagement."

Le chef de l’État aurait ensuite appelé les dirigeants de la majorité à "s’en tenir à ce [qu'ils avaient] dit durant la campagne".

Par son impopularité, cette baisse des APL – dont personne, au sein de l’ancien ou du nouveau gouvernement, n’ose à ce jour en réclamer la paternité – est l’une des plus grosses crises traversées par Emmanuel Macron depuis son élection. Dès son annonce, plusieurs associations et personnes issues de la société civile avaient en effet montré leur mécontentement, notamment sur les réseaux sociaux, donnant au chef de l’État l’image d’un "anti-Robin des bois".

À lire -> Baisse des APL : quand une députée LREM tacle les étudiants