En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Cannabis : Collomb annonce une amende forfaitaire pour les consommateurs

Le ministre de l’Intérieur était l’invité de la matinale d’Europe 1, ce jeudi 25 janvier. Il a notamment annoncé la mise en place d’amendes forfaitaires pour sanctionner les consommateurs de cannabis.

Le jeudi 25 janvier, le ministre de l’Intérieur était l’invité de Patrick Cohen sur Europe 1. À cette occasion, il est revenu sur la question de la pénalisation des consommateurs de cannabis. Gérard Collomb a ainsi annoncé que le gouvernement comptait "forfaitiser ce délit", avant d’ajouter : "Mais ensuite, il peut y avoir des poursuites. Il n’y a donc pas de dépénalisation du cannabis."

Ce n’est pas très surprenant puisqu’il l’avait annoncé en mai dernier. De plus, après plusieurs tergiversations sur le sujet, cette proposition avait fini par figurer dans le programme du candidat Macron, qui stipulait :

"Les sanctions immédiates seront développées. Par exemple, nous proposons de sanctionner les petites infractions (comme l’usage de petites doses de cannabis) par le paiement d’une contravention. Elle sera perçue simplement comme il est procédé aujourd’hui pour les infractions au Code de la route, voire immédiatement sur la voie publique.

Ceci évitera d’engager une lourde procédure ne débouchant sur aucune peine dissuasive. Elle sera d’un montant suffisamment important pour être réellement dissuasive."

"C’est quelque chose qui doit se faire avec les nouvelles technologies"

Mais la nouveauté, c’est la modernisation des moyens des forces de l’ordre pour travailler : Gérard Collomb a annoncé que les policiers et gendarmes chargés de contrôler les usagers de cannabis disposeraient de tablettes pour procéder à l’application de ces contraventions :

"On veut tout de suite, avec les tablettes modernes qu’on va avoir, avec les applications, tout de suite demander une somme. […] C’est surtout quelque chose qui doit se faire avec les nouvelles technologies qu’on est en train de déployer à la fois avec la police et avec la gendarmerie."

Enfin, concernant le montant de cette amende, un rapport de l’Assemblée nationale, remis mercredi 24 janvier au ministre, préconise qu’il puisse aller de 150 à 200 euros.

À lire -> La Grèce va bientôt légaliser le cannabis thérapeutique