En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Dans une tribune, Guillaume Meurice tourne en ridicule la polémique entre Charlie Hebdo et Edwy Plenel

Fin du game.

(Via YouTube)

Alors que la polémique entre la rédaction de Charlie Hebdo et le journaliste Edwy Plenel a atteint un nouveau sommet avec la publication d’un édito au vitriol du caricaturiste Riss dans l’hebdomadaire satirique le 15 novembre, le chroniqueur de France Inter Guillaume Maurice a voulu remettre les pendules à l’heure.

Dans une tribune, intitulée "Utopie akbar !" et publiée le 15 novembre dans Siné Mensuel, l’humoriste met l’accent sur l’aspect dérisoire de la petite guéguerre qui fait désormais rage entre Charlie Hebdo et le fondateur de Mediapart :

""Gnagnagna gnagnagna', c’est le niveau de la discussion du moment entre Mediapart et Charlie Hebdo. 'Gnagnagna Edwy Plenel est pas gentil'. 'Gnagnagna Charlie il a fait un vilain dessin'.

'Gnagnagna t’as bouffé un tajine avec Ramadan'. 'Gnagnagna t’as sucé Manuel Valls'."

Depuis la parution d’une caricature du directeur de Mediapart en une de Charlie Hebdo, le torchon brûle entre les deux médias. Avec ce dessin, Charlie Hebdo accusait le journaliste d’avoir été indulgent avec l’islamologue Tariq Ramadan, actuellement accusé de viols. Cette une est très mal passée auprès d’Edwy Plenel, qui l’a fait savoir sur Twitter.

Sur les réseaux sociaux, de nombreuses personnes se sont ensuite senties obligées de choisir un camp, créant une petite cacophonie, sur Twitter notamment.

Pour Guillaume Meurice, cette polémique est inutile. "Pendant que vous vous bouffez la gueule, ça défiscalise, ça optimise, ça détourne du pognon dans le plus grand des calmes", balance l’humoriste, avant d’ajouter :

"Pour les clashs à deux balles on a déjà Angot et Moix. Pour les putasseries, on a déjà BFM TV. Pour l’indécence on a déjà Macron qui baisse des APL […]. Donc merci de revenir à votre lutte commune pour un vivre ensemble un peu moins dégueulasse […]."

À voir -> Vidéo : le Fast & Curious de Guillaume Meurice