En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Un député ne va pas à l’Assemblée, car personne ne l’a prévenu qu’il fallait être présent

Heureusement qu’il n’y a pas de CPE à l’Assemblée nationale, sinon Jimmy Pahun en aurait eu des heures de colle.

Capture écran du site nosdéputés.fr

Capture écran du site nosdéputés.fr

Jimmy Pahun a été élu député de la deuxième circonscription du Morbihan en juin dernier. Il a remporté 51 % des suffrages, devant le député sortant Les Républicains qui en a recueilli 49 %. Pendant la campagne, il s’est réclamé de la majorité présidentielle bien qu’il n’ait pas été investi par La République en marche (LREM), car il s’est présenté trop tard à l’investiture. Finalement, il a rejoint le groupe du Mouvement démocrate (MoDem) et apparentés, qu’il est censé représenter à l’Assemblée nationale.

Censé, oui, car Jimmy Pahun, l’Assemblée nationale, il n’y a mis les pieds que deux fois, comme on peut le voir sur le site nosdéputés.fr qui comptabilise la présence des députés dans l’hémicycle et aux commissions. Pourtant, il y en avait des choses à voter ces dernières semaines à l’Assemblée nationale. Prorogation de l’État d’urgence, projet de loi d’habilitation afin de permettre au gouvernement de modifier le Code du travail par ordonnances… Les sujets étaient de la plus haute importance mais, non, Jimmy Pahun n’était toujours pas là pour représenter les citoyens qui l’ont élu député.

Nous aussi, on rattrapait les cours sur ceux des autres, mais on ne votait pas de lois

Mais où était-il ? Heureusement, LCI lui a posé la question. L’intéressé a répondu qu’il ne savait pas qu’il devait être présent à l’Assemblée.

"On ne m’avait pas notifié que je devais être présent pour le vote de la loi d’habilitation."

Mince alors… Avis à tous les collégiens et lycéens, pour la rentrée prochaine, vous avez trouvé LA bonne excuse pour sécher les cours.

Mais l’attaché parlementaire de Jimmy Pahun nous a quand même rassurés, il a déclaré à LCI que lorsqu’il n’est pas là (c’est-à-dire 99 % du temps), "il demande des comptes-rendus." Nous aussi, on rattrapait les cours sur ceux des autres, mais on ne votait pas de lois, des amendements, des textes qui changent la vie des gens (qui encore une fois, ont élu ce monsieur pour qu’il effectue cette tâche).

Pour l’anecdote, Jimmy Pahun est un ancien skipper de talent. Il a remporté plusieurs fois le titre de champion de France de course au large, et commente même la voile à la télévision pendant les Jeux olympiques. Il a terminé sa carrière de navigateur en tant que capitaine d’armement du voilier de la région Île-de-France. Alors forcément, en plein mois de juillet, c’est sûr que c’est bien plus agréable d’être en mer qu’à l’Assemblée nationale. Tous ceux qui y sont et ne se sont pas présentés aux élections législatives vous le diront.