En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Pour son dernier jour de taf chez Twitter, il désactive le compte de Trump

Le compte personnel de Donald Trump, canal de communication privilégié du président américain, a été désactivé durant onze minutes, dans la nuit du 2 au 3 novembre.

Dans la nuit du 2 au 3 novembre, un employé du service clientèle de Twitter a décidé de se la jouer SOLO pour son dernier jour de travail. Il a donc désactivé le compte Twitter du président américain, @realDonaldTrump. Ainsi, pendant onze minutes, quiconque souhaitait accéder au profil de Donald Trump voyait le message suivant s’afficher : "@realDonaldTrump does not exist."

Il y a deux semaines, le président des États-Unis déclarait que, selon lui, c’était grâce à ses tweets, qu’il juge "bien ciselés", qu’il était parvenu au pouvoir :

"J’ai des amis qui me disent de ne pas utiliser les réseaux sociaux. […] Mais tweeter, c’est comme utiliser une machine à écrire. Quand [j’envoie un tweet], vous le mettez immédiatement dans votre émission.

L’autre jour, j’ai envoyé quelque chose et deux secondes plus tard, je regarde votre émission et on en parle. Mais vous savez, [mes tweets] sont bien ciselés, j’ai toujours été un bon élève, je suis une personne qui se débrouille bien avec ce genre de choses.

Et je ne pense pas que je serais là sans les réseaux sociaux, pour être honnête avec vous."

Le principal intéressé n’a pour une fois pas réagi, reprenant son activité favorite en tweetant comme si de rien n’était au sujet de sa nouvelle réforme. De son côté, Twitter a publié un communiqué pour expliquer que cette suspension était l’œuvre d’un employé s’apprêtant à quitter l’entreprise le jour même :

"Plus tôt dans la soirée, le compte @realDonaldTrump a été accidentellement désactivé en raison d’une erreur humaine commise par un employé de Twitter. Le compte a été désactivé pendant onze minutes avant d’être restauré. […]

En poursuivant nos recherches, nous avons découvert que c’était du fait d’un employé du service client, qui a fait cela lors son dernier jour de travail."

À lire -> Pour Trump, ce sont ses tweets "bien ciselés" qui lui ont permis de devenir président