En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Capture écran du compte YouTube officiel de Dieudonné

Législatives : en plus de Lalanne, Valls devra affronter Dieudonné et le mec qui l’avait giflé

Nouveau rebondissement dans l’actu de la 1ère circo de l’Essonne : Manuel Valls, seul contre tous, affrontera Francis Lalanne et son gifleur Nolan Lapie, dont le suppléant n’est autre que Dieudonné. Un casting sans précédent dans l’histoire des élections législatives.

Capture écran du compte YouTube officiel de Dieudonné

Via YouTube.

Les élections législatives ont pris une tournure ubuesque dans la 1ère circonscription de l’Essonne, qui est devenue le fief de tous les possibles. La saga du printemps est pleine de nouveaux rebondissements : à côté, Game of Thrones serait presque chiante. En ce mois de mai 2017, LA série à suivre, c’est celle de la 1ère circonscription de l’Essonne. Évry est devenue the place to be de la trépidante vie politique française.

Dans l’épisode 1, on vous racontait que Manuel Valls se présentait avec la République en marche, alors qu’il n’avait pas été investi par le parti en devenir. L’épisode suivant nous a révélé qu’il serait candidat sans étiquette : ni LRM, ni PS. C’est alors qu’un nouveau personnage fit son entrée, il y a deux jours : Francis Lalanne, qui a annoncé qu’il serait le suppléant d’un autre candidat dans cette circo. Aujourd’hui, nouveau plot twist avec l’entrée en lice de deux nouveaux candidats, et pas n’importe lesquels : Nolan Lapie, le jeune qui avait giflé Manuel Valls en janvier, épaulé par son suppléant Dieudonné.

À lire -> Francis Lalanne est suppléant d’un candidat dans la circonscription de Manuel Valls

C’est dans une vidéo postée sur son compte YouTube que Dieudonné a annoncé qu’il était le suppléant de Nolan Lapie. Le jeune homme de 18 ans s’est fait connaître en infligeant un soufflet à Manuel Valls alors que ce dernier était en déplacement à Lamballe (Côtes-d’Armor), dans le cadre de sa candidature à la primaire de la gauche. L’indépendantiste breton avait alors crié "Ici, c’est la Bretagne !", tout en caressant sans aucune délicatesse la joue de l’ancien Premier ministre.

Très vite, Nolan Lapie a été condamné à trois mois de prison avec sursis et 105 heures de travail d’intérêt général par le tribunal de Saint-Brieuc. C’est à cette occasion que Dieudonné l’avait soutenu pour la première fois, dans une vidéo où l’humoriste polémique scandait "Nolan président". Il y qualifiait son geste de "féerique", manifestant toute son admiration pour ce jeune amateur de quenelles.

Dans sa nouvelle vidéo, le provocateur insiste sur sa détestation d’Emmanuel Macron : "Nous sommes tous KO face au résultat de cette élection présidentielle." Il affirme "avoir combattu avec la plus vigoureuse des énergies", le candidat d’En marche !, rappelant son soutien à Jean-Luc Mélenchon au premier tour et dénonçant "l’outrecuidante manipulation" du nouveau président.

"Nous serons là, Nolan et moi," affirme-t-il dans sa vidéo avec le ton qui est le sien. Il se dit "honoré" de mener une campagne aux côtés du jeune homme dont il dit qu’il aurait pu être le grand-père. Et, non, ce n’est pas une blague, puisqu’un maire-adjoint de Grigny, Said Laatiriss, a affirmé sur Twitter avoir croisé Dieudonné, mercredi 17 mai, à la préfecture de l’Essonne pour déposer sa candidature.

Pourquoi être seulement suppléant ? Il se trouve que Dieudonné a d’autres ambitions politiques – au Cameroun, où il a annoncé être candidat à l’élection présidentielle de 2018. On attend d’en savoir plus sur la véracité de cette candidature aux législatives. La suite au prochain épisode.