Vidéo : à la COP 23, un jeune Fidjien rappelle les conséquences dramatiques du réchauffement climatique

Timoci Naulusala, un jeune Fidjien de 12 ans est monté à la tribune de l’ONU mercredi 15 novembre, exhortant les dirigeants à agir pour lutter contre le réchauffement climatique à l’occasion de la COP23.

"Les discours et les discussions ne régleront pas le problème. Pour être efficace, il faut agir." Timoci Naulusala sait de quoi il parle, le cyclone Winston a détruit son île dans l’archipel des Fidji en 2016 : "Ma maison, mon école, ma source de nourriture, d’eau, d’argent, ont été détruites. Ma vie était un chaos. Je me suis demandé : 'Que se passe-t-il ? Que vais-je faire ?'"

Un discours de sept minutes qui a suscité les applaudissements de l’audience regroupée à Bonn en Allemagne à l’occasion de la COP23 et dont les Fidji ont eu cette année la présidence. Il décrit son expérience précoce et bien réelle du changement climatique tel qu’il affecte des centaines de millions de gens à travers le monde. Comme chez lui, dans les îles du Pacifique, des étendues de terre sont menacées d’être englouties tôt ou tard par la montée des eaux.

"Au lieu de regarder son voisin et d’attendre des autres, "il s’agit plutôt [de se demander] ce que vous êtes capables de faire en tant qu’individu, en tant que parents, ou enseignant, en tant qu’étudiant ou leader. Que pouvez-vous faire ?"

Une question qui mérite en effet d’être résolue.