En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Dupont-Aignan, les mères porteuses et Joséphine, ange gardien : le grand n’importe quoi des réseaux sociaux

Mercredi 6 décembre, Nicolas Dupont-Aignan a visiblement passé sa soirée devant NT1. Le président de Debout la France a publié un message sur Twitter pour louer un épisode de Joséphine, ange gardien, qu’il a trouvé "très émouvant", et dénoncer le "nouvel esclavage des femmes".

La chaîne NT1 diffusait mercredi 6 décembre un nouvel épisode de la série Joséphine, ange gardien racontant l’histoire d’une jeune femme qui devient mère porteuse pour un couple stérile. L’ancien candidat de Debout la France à l’élection présidentielle a visiblement vibré devant son poste de télévision puisqu’il a publié un message sur Twitter, qualifiant le programme de "très émouvant".

L’interdiction de la gestation pour autrui (GPA) fait effectivement partie du combat politique de Nicolas Dupont-Aignan. Elle constitue un point dans le programme de Debout la France, comme l’indique cette proposition :

"Il n’est pas pensable de revenir à un nouvel esclavage qui consisterait à utiliser le ventre d’une femme contre de l’argent. Debout la France réaffirme que l’enfant a des droits, l’enfant n’est pas un droit."

Dans son tweet, le député de la 8e circonscription de l’Essonne a critiqué ce qu’il juge être la "monstruosité du traitement des mères porteuses", qu’il apparente au "nouvel esclavage des femmes". Sa publication n’a pas manqué de faire réagir les internautes :

À voir -> Vidéo : le Fast and Serious de Nicolas Dupont-Aignan