Dupont-Aignan, les mères porteuses et Joséphine, ange gardien : le grand n’importe quoi des réseaux sociaux

Mercredi 6 décembre, Nicolas Dupont-Aignan a visiblement passé sa soirée devant NT1. Le président de Debout la France a publié un message sur Twitter pour louer un épisode de Joséphine, ange gardien, qu’il a trouvé "très émouvant", et dénoncer le "nouvel esclavage des femmes".

La chaîne NT1 diffusait mercredi 6 décembre un nouvel épisode de la série Joséphine, ange gardien racontant l’histoire d’une jeune femme qui devient mère porteuse pour un couple stérile. L’ancien candidat de Debout la France à l’élection présidentielle a visiblement vibré devant son poste de télévision puisqu’il a publié un message sur Twitter, qualifiant le programme de "très émouvant".

L’interdiction de la gestation pour autrui (GPA) fait effectivement partie du combat politique de Nicolas Dupont-Aignan. Elle constitue un point dans le programme de Debout la France, comme l’indique cette proposition :

"Il n’est pas pensable de revenir à un nouvel esclavage qui consisterait à utiliser le ventre d’une femme contre de l’argent. Debout la France réaffirme que l’enfant a des droits, l’enfant n’est pas un droit."

Dans son tweet, le député de la 8e circonscription de l’Essonne a critiqué ce qu’il juge être la "monstruosité du traitement des mères porteuses", qu’il apparente au "nouvel esclavage des femmes". Sa publication n’a pas manqué de faire réagir les internautes :

À voir -> Vidéo : le Fast and Serious de Nicolas Dupont-Aignan