En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Élue capitale européenne de l’innovation, Paris va ouvrir sa "tech-school" en 2018

Lors du Web Summit à Lisbonne, Paris a reçu le prix de la "iCapitale", devenant ainsi la capitale européenne de l’innovation.

(© Wikipédia/CC)

Paris était déjà la capitale de la mode, de l’amour, de la gastronomie. Elle peut ajouter une liste supplémentaire à son CV. La Commission européenne vient de l’élire "iCapitale" soit capitale européenne de l’innovation. Les résultats de la troisième édition de ce concours imaginé par l’institution européenne ont été révélés mardi 7 novembre lors du Web Summit, la maxi-conférence européenne dédiée aux nouvelles technologies à Lisbonne.

Paris prend ainsi la suite de Barcelone, élue en 2014 et Amsterdam choisie en 2016. Cette année le prix venait récompenser la ville européenne "cherchant le plus à expérimenter de nouvelles initiatives citoyennes". Il suffisait pour participer d’être une ville de 100 000 habitants. Sur les 32 candidatures déposées, 10 villes étaient encore en lice parmi lesquels trois métropoles françaises : Nice, Toulouse et Paris.

C’est finalement la capitale française qui a raflé la mise, coiffant au poteau Tallinn et Tel Aviv. Carlos Moedas, commissaire européen à la recherche, à l’innovation et à la science, ne pouvait rêver mieux que le Web Summit organisé dans son pays natal, pour révéler les résultats.

Une "tech-school" au cœur de Paris

"Nous sommes très contents de ce qui a été fait à Paris notamment en matière d’écologie", a déclaré Carlos Moedas lors de l’annonce des résultats.

Depuis son élection la politique de la maire de Paris est claire : "lutter contre le changement climatique", comme cette dernière a eu l’occasion de le rappeler durant le Web Summit. Journée sans voiture, création d’un fonds vert pour financer la transition écologique, suppression des voitures à essence… la fibre écolo de l’édile n’est plus à prouver.

Être l'"i-Capitale"de l’Europe n’est pas seulement un titre honorifique, le prix est assorti d’un chèque d’un million d’euros."Grâce à cet apport nous allons pouvoir mener à bien un projet d’école high-tech pour les adolescents âgés de 12 à 18 ans", a expliqué Anne Hidalgo.

Pensée sur le modèle de l’école de Tumo à Erevan en Arménie, cette école totalement gratuite veut être à la pointe de l’innovation et permettre à ses étudiants de se lancer dans des projets innovants en dehors des heures de cours traditionnels, tels l’élaboration d’un site Web, la création numérique, la réalisation de films d’animation, etc.

"Cette école sera située dans les Halles, au cœur de Paris et elle ouvrira dès septembre 2018", a ajouté Anne Hidalgo.

À lire -> Paris, quatrième ville du monde la plus attractive !