En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Ça y est, Trump s’apprête à abroger le plan climat mis en place par Obama

Après avoir annoncé en juin sa décision de quitter l’accord de Paris, le gouvernement Trump va abroger le plan climat de Barack Obama afin de relancer l’industrie minière américaine.

© The White House/Flickr/CC

Aussitôt dit, aussitôt fait. Fidèle à son programme de campagne farouchement climatosceptique, Donald Trump accélère son plan anticlimat. La Maison-Blanche va donc s’atteler dès à présent à détricoter le "Clean Power Plan" signé par Barack Obama en août 2015.

Ce programme contraignait notamment les industriels des énergies fossiles à réduire leurs activités nocives pour l’environnement et à se reconvertir dans la transition énergétique. Ce qui devait entraîner la fermeture de nombreuses centrales à charbon, les plus anciennes et les plus polluantes. Mais ça, c’était avant…

"La guerre contre le charbon est finie", a fièrement déclaré ce lundi Scott Pruitt, le chef de l’Agence américaine de protection de l’environnement (EPA).

Santé publique et conflits d’intérêts

Contrairement à la tendance générale qui vise à sortir petit à petit des énergies fossiles pour aller vers plus de renouvelable, le gouvernement américain souhaite poursuivre et intensifier l’exploitation des mines de charbon afin de sauver et de créer de nouveaux emplois, poursuit Scott Pruitt.

Ses détracteurs arguent que cette décision est surtout entachée de conflits d’intérêts entre l’administration Trump et les lobbys. Scott Pruitt étant un climatosceptique acharné qui a longuement lutté contre l’existence de l’EPA et dont la nomination au sein de l’institution était surtout destinée à servir les intérêts du puissant lobby des énergies fossiles aux États-Unis.

En plus d’être douteuse moralement, cette décision est aussi grave en matière de santé publique :

"[C’est] l’une des plus grosses attaques contre la santé publique, notre climat et la sécurité de chaque communauté aux États-Unis", a dénoncé Michael Brune du Sierra Club, l’une des plus importantes ONG environnementales américaines, cité par 20 Minutes.

Selon lui, le Clean Power Plan "empêcherait des milliers de morts prématurées et des dizaines de crises d’asthme chez les enfants chaque année". Mais les écologistes ne baissent pas les bras pour autant :

Traduction : "Le SierraClub et ses alliés continueront de défier Trump et Pruitt devant les tribunaux chaque putain de jour."

À lire -> Trump part en croisade contre l’Agence américaine de protection de l’environnement