En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Facebook ferme les pages d’Alain Soral et d’Égalité et réconciliation

Mercredi 13 décembre, Facebook a décidé de supprimer la page Facebook d’Alain Soral ainsi que celle de son association politique, Égalité et réconciliation, qui dénonce une "censure".

© Page YouTube d’Alain Soral (capture d’écran).

Mercredi 13 décembre, Facebook a supprimé la page de l’essayiste Alain Soral ainsi que celle de son association politique, Égalité et réconciliation. Il s’agit, avec son site Internet, du principal canal lui permettant de relayer ses idées puisque les deux pages cumulées recueillaient pas moins de 290 000 abonnés.

Contacté par StreetPress, Facebook a expliqué que la page ne respectait pas le règlement du réseau social, ajoutant :

"Les organisations ou les personnes qui prêchent la haine n’ont pas leur place sur Facebook."

Ce n’est pas la première fois que l’idéologue, qui vient d’être condamné pour avoir publié une affiche négationniste, voit ses pages fermées. En effet, en 2014 déjà, Facebook avait supprimé sa page, qui était réapparue au bout de quelques jours.

La semaine dernière, c’est YouTube qui avait bloqué l’accès à ses vidéos. Jeudi 14 décembre, le polémiste d’extrême droite avait alors réagi sur son site Internet dans un article intitulé "Nouvelle offensive des GAFA : YouTube bloque la vidéo 'La minute de la Mémoire'", dénonçant la "censure" dont il dit faire l’objet de la part des "officines du pouvoir" dans une énième allusion complotiste :

"Comme d’habitude, aucun argument concret n’est avancé. Ici, il est question d’une obscure 'réclamation d’ordre juridique'."

À lire -> Pour un ancien cadre de Facebook, le réseau social "déchire le tissu social"