En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Françoise Nyssen annonce la mise en place du "passe culture" dès septembre 2018

La ministre de la Culture a annoncé ce 17 décembre la mise en place du "passe culture" promis par Emmanuel Macron "dès septembre 2018", dans le but d’encourager les jeunes à prendre part à des activités culturelles.

(© Didier Plowy/Wikipédia/CC)

Françoise Nyssen a annoncé la mise en place du "passe culture" dès septembre prochain. Il s’agissait d’une promesse figurant dans le programme de La République en marche, dans le but de permettre "à chaque Français de 18 ans d’effectuer 500 euros de dépenses culturelles (cinéma, théâtre, livres…)" avec la volonté de "combattre les déserts de culture" et ce que la ministre de la Culture désigne comme étant des "assignations à résidence culturelle".

On en apprend désormais un peu plus sur la forme que va prendre ce passe, grâce à l’entretien que la ministre a accordé dernièrement au Monde : "Le passe culture sera une application géolocalisée pour mobile, créditée de 500 euros par l’État pour les jeunes de 18 ans, mais téléchargeable par tous."

Un "GPS de la culture"

La ministre y voit une "révolution" et promet que ce ne serait pas "un gadget". Elle évoque ainsi deux exigences : "[que ce passe] ne soit pas un simple ­chèque, et qu’il ne profite pas uniquement à ceux qui ont déjà des activités ­culturelles." Comparé à un "GPS de la culture", le passe culture devrait permettre de "connaître toute l’offre culturelle à proximité : où acheter un ­livre, où trouver un stage de hip-hop ou de théâtre, etc."

Le programme de La République en marche promettait de ne pas "retir[er] un euro au budget du ministère de la Culture". Néanmoins, on ne sait pas réellement comment cette promesse sera financée. En effet, lorsque la ministre est interrogée sur la manière de trouver les 430 millions d’euros nécessaires à la mise en place du passe culture, elle botte en touche en affirmant "réfléchir à la diversité du financement" et avoir "engagé les discussions" à ce sujet.

À lire -> Françoise Nyssen, ministre de la Culture, a créé une école où il fait bon étudier