En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

On va en bouffer : l’UE renouvelle la licence du glyphosate pour cinq ans

Lundi 27 novembre, la Commission européenne a finalement voté le renouvellement de la licence du glyphosate pour cinq ans. La France s’y est opposée mais cela n’a pas suffi.

© Edwin Remsburg/VW Pics via Getty Images

Après de longues tractations, la Commission européenne a finalement voté lundi 27 novembre pour le renouvellement de la licence autorisant l’utilisation du glyphosate, comme le rapporte Le Figaro. Cet herbicide produit par l’entreprise américaine Monsanto depuis 1974 sous la marque Roundup (et tombé depuis 2000 dans le domaine public), est très controversé. Il est classé depuis mars 2015 dans la liste des "cancérogènes probables" par le Centre international de recherche sur le cancer, une agence de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

En 2016, la Commission européenne avait prolongé pour dix-huit mois l’autorisation de commercialisation de l’herbicide. La licence du glyphosate devait donc expirer le 15 décembre prochain. Elle sera finalement renouvelée pour cinq ans. Les États membres de l’Union européenne avaient déjà voté une première fois le 9 novembre dernier sans parvenir à atteindre la majorité qualifiée requise. Cinquante-cinq pour cent des États membres, soit au minimum 16 États sur 28 et représentant 65 % de la population de l’Union européenne devaient se mettre d’accord. Quatorze pays avaient voté pour le renouvellement, cinq avaient voté contre (dont la France et l’Italie) et cinq s’étaient abstenus.

L'Allemagne fait pencher la balance

Lundi 27 novembre, 18 pays ont finalement voté en faveur de la proposition de l’exécutif européen, neuf s’y sont opposés et un État (le Portugal) s’est abstenu. C’est le vote de l’Allemagne qui a fait pencher la balance. Après s’être abstenu lors de la première réunion de novembre, le pays s’est finalement exprimé pour le renouvellement de la licence de ce produit très utilisé dans l’agriculture traditionnelle.

Paris est depuis plusieurs mois très clair sur le sujet : le glyphosate sera purement et simplement interdit en France d’ici 2022, soit dans cinq ans. Espérons que d’ici là, ses voisins seront arrivés à la même conclusion !

À voir -> Vidéo : le Speech de Paul François, paysan en lutte contre Monsanto