En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Insoumeetic, la plateforme de rencontres réservée aux insoumis

Un groupe Facebook, initialement parti d’une blague, permet désormais aux insoumis de se rencontrer pour parler politique… et plus si affinités.

© Place au peuple/Wikimedia Commons/CC

Il s’agit de prime abord d’une simple page Facebook "fermée" aux utilisateurs qui n’ont pas été acceptés par les administrateurs du groupe. De prime abord seulement… Car s’il faut montrer patte blanche avant de pouvoir accéder à la page Facebook intitulée Insoumeetic, c’est parce que celle-ci permet d’entrer en contact avec des partisans célibataires de La France insoumise prêts à faire des rencontres sentimentales. Mais pas avec n’importe qui…

"Rencontres pour célibataires intransigeants", est-il indiqué dans la case description de la page. Faisant à la fois référence au célèbre site de rencontres Meetic et au mot "insoumis", Insoumeetic permet aux mélenchonistes d’échanger et, parfois, de se rencontrer. D’après le Journal du dimanche, huit militants insoumis administrent actuellement cette page, dont le nombre de membres ne cesse de croître, qui n’émane pas officiellement du parti fondé par Jean-Luc Mélenchon.

"C’est parti de rien. Dans un groupe insoumis consacré aux législatives, une adhérente avait fait une publication dans le style d’un site de rencontres, indique au JDD le créateur de la page, un fonctionnaire de 39 ans, qui a voté Jean-Luc Mélenchon lors de la dernière présidentielle. Son message a fait beaucoup réagir, plus de 800 commentaires, au point que l’administrateur a dû les suspendre. De fil en aiguille, on a rigolé là-dessus, j’ai créé le logo en faisant le jeu de mots puis on a créé la page."

Logo de la plateforme de rencontres Insoumeetic. (Source : Facebook)

Les utilisateurs de la page doivent être "insoumis" pour accéder au groupe. Les communistes sont également acceptés. De quoi donner lieu parfois à des discussions politiques un peu tendues, comme l’explique un jeune militant communiste contacté par BFM TV :

"On peut discuter avec des personnes avec lesquelles on a beaucoup de mal à communiquer en temps normal. Ça passe sur le ton de la blague, on a une piste pour le débat, puisque la situation est assez tendue entre insoumis et communistes."

"Respect, humour, légèreté" est-il ainsi indiqué comme un mantra dans la description de la page. Mais l’humour vire parfois au "beauf", rapporte au JDD une militante du Front de gauche qui a été "virée du groupe". Pour cette dernière, Insoumeetic se résume à "trois ou quatre mecs chelous qui postent de l’humour beauf ou sexiste". Comme sur n’importe quel site de rencontres, en somme.