Interview de Macron sur France 2 : le grand n’importe quoi des réseaux sociaux

Au cours de l’entretien entre le président et Laurent Delahousse, ça n’a pas volé très haut sous les dorures de l’Élysée, d’un point de vue journalistique. Comme à son habitude, Twitter s’est donc lâché.

Aïe aïe aïe… Pauvre Laurent Delahousse. Son interview du chef de l’État, diffusée le 17 décembre, en a laissé plus d’un pantois. Il n’y a qu’à dégainer son téléphone ce matin pour constater l’ampleur des dégâts : "Politiques et journalistes sidérés par le ton de l’interview d’Emmanuel Macron par Laurent Delahousse", titre le Lab d’Europe 1. "Delahousse critiqué pour son ton 'mielleux' et 'complaisant'", tacle L’Express. "Macron chez Delahousse : un coup pour rien !", assène Le Point. Et Twitter n’a pas été plus clément, loin de là.

Préliminaires

L’entretien s’est fait en marchant, alors forcément…

Lolo l’insolent

Même chez nos confrères de l’étranger, ça ne passe pas, à l’image de ce journaliste anglo-saxon :

Traduction : "L’une des questions les plus percutantes de l’interview de Macron : 'Voici le sapin de Noël dans la cour, c’est la fin de l’année, que voulez-vous dire aux Français, n’ayez pas peur ?' Le pire du journalisme français déférent."

La gauche dégaine

Le temps de l’analyse