En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

La France va interdire le glyphosate pour tous les usages d’ici 2022

Christophe Castaner, le porte-parole du gouvernement, a annoncé ce lundi que le célèbre herbicide serait interdit en France d’ici la fin du quinquennat de Macron – pour tous les usages, y compris en agriculture.

(© Chafer Machinery/Flickr/CC)

N’en déplaise aux agriculteurs qui ont protesté sur les Champs-Élysées le 22 septembre contre l’interdiction du glyphosate, le désherbant controversé sera purement et simplement interdit en France d’ici 2022. Si son usage est déjà prohibé pour les collectivités dans les espaces ouverts au public depuis le 1er janvier 2017, il sera aussi interdit aux particuliers à partir du 1er janvier 2019, et aux agriculteurs d’ici la fin du quinquennat d’Emmanuel Macron.

"Le Premier ministre a arbitré […] pour faire en sorte que ce produit soit interdit en France, ainsi que tous ceux qui lui ressemblent et menacent la santé des Français […] d’ici la fin du quinquennat", a déclaré Christophe Castaner sur BFMTV.

Investir dans de nouvelles pratiques agricoles

Pour le gouvernement, il ne s’agit pas pour autant d’abandonner les agriculteurs, mais de changer de paradigme : "On veut investir massivement – et c’est à peu près 5 milliards d’euros qui seront mobilisés – pour la modernisation de nos pratiques agricoles", détaille le porte-parole, qui explique que l’objectif est notamment de trouver des produits de substitution.

En effet, la licence du produit expire à la fin de l’année et la Commission européenne va prochainement trancher pour ou contre son renouvellement pour les dix prochaines années. Pour rappel, le célèbre herbicide de la marque Roundup, créé par Monsanto, est classé depuis 2015 comme substance cancérogène probable par le Centre international de recherche sur le cancer. Pour Matignon, dix ans "est une durée trop longue compte tenu des incertitudes qui subsistent sur ce produit".