"La plus grosse bourde de ma vie" : Franck de Lapersonne regrette d’avoir soutenu Marine Le Pen

Jeudi 21 décembre, l’acteur Franck de Lapersonne a dit regretter profondément d’avoir accordé son soutien à Marine Le Pen lors de la dernière élection présidentielle.
 
 
Après avoir soutenu le candidat France insoumise Jean-Luc Mélenchon, qu’il qualifiait de "visionnaire", l’ancien animateur télé de "Sexy Zap", sur M6, avait décidé de se présenter aux élections législatives de juin 2017 sous la bannière du Front national, dans la première circonscription de la Somme.
 
Ce choix n’avait pas été sans conséquences pour l’acteur, puisque nombre de ses projets cinématographiques s’étaient vus annulés. En effet, il devait par exemple apparaître dans le prochain film de Fabrice Eboué, Coexister, mais a été coupé au montage. Le réalisateur s’était confié au Figaro à ce sujet :
"Le film s’appelle Coexister et on ouvrait la scène avec Franck de Lapersonne, soutien de Marine Le Pen. J’ai retourné toute la scène avec un autre comédien. Évidemment.
J’ai rien dit mais le risque, c’était qu’il devienne député et ça devenait alors un film politique. Moi, c’était un film pour déconner."

"Je n’aurais jamais dû la soutenir"

Battu dès le premier tour du scrutin avec 15,94 % des voix, Franck de Lapersonne s’est alors retrouvé au chômage, après s’être vu refuser un CDD par Marine Le Pen après sa défaite.
 
Aujourd’hui, l’acteur décide de se rallier au nouveau parti Les Patriotes, lancé en septembre dernier par Florian Philippot, qui l’a nommé vice-président. Les deux hommes avaient déjà montré leur entente lors d’une vidéo postée sur YouTube en février dernier, sur la page de l’ancien numéro 2 du FN. On y voit alors ces deux personnalités politiques se prêter à un jeu d’acteurs. Qualifiée de gênante, la vidéo a beaucoup fait réagir sur les réseaux sociaux.
 
Dans un entretien au Figaro, Franck de Lapersonne a finalement adressé des excuses "aux Français" et a fait part de son regret amer quant à son choix de ralliement au FN : "Je n’aurais jamais dû la soutenir, c’est la plus grosse bourde de ma vie ! Je demande pardon aux Français."
 

À voir -> Vidéo : les comptines du FN pour les enfants