En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

La une des Inrocks avec Bertrand Cantat crée la polémique sur Twitter

Pour son édition du 11 octobre, le magazine a choisi de mettre à sa une le chanteur qui a tué Marie Trintignant. La couverture a suscité énormément de réactions de colère sur les réseaux sociaux.

Le numéro 1 141 des Inrocks, dans les kiosques depuis le 11 octobre, a Bertrand Cantat à sa une. En surimpression sur le portrait du chanteur, on peut lire un extrait de l'entretien qui lui est réservé :

"Émotionnellement j'étais pourtant incapable de lire, d'écouter. La beauté lentement, en frottant, a retrouvé une petite place."

De nombreuses voix se sont élevées pour dénoncer ce choix. Pour beaucoup, son nom sera à jamais associé au meurtre de Marie Trintignant, morte sous ses coups en 2003. Condamnée par plusieurs responsables politiques, comme Marlène Schiappa ou Laurence Rossignol, la une a aussi fait polémique sur Twitter. 

Orelsan et Cantat : l'association qui dérange

D'autres internautes ont également remarqué la présence du nom du rappeur Orelsan en couverture du magazine. Celui-ci a notamment été poursuivi en justice pour des paroles de sa chanson "Saint-Valentin" : "Ferme ta gueule ou tu vas te faire marie-trintigner." Pour beaucoup d'internautes, l'association entre ces deux chanteurs constitue la provocation de trop.

Certains internautes ont également trouvé choquant que le magazine paraisse en ce 11 octobre, Journée internationale des droits des filles.

À lire -> Des lettres d'excuses d'hommes qui battent leur femme compilées dans un livre