En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Le bureau de l’Assemblée donne raison aux sans-cravates

Victoire de l’insoumission. Le bureau de l’Assemblée nationale, en charge notamment de compléter et de préciser le règlement du Palais Bourbon, a acté, ce 19 juillet, le droit pour les députés d’y siéger sans cravate et sans veste.

(© Facebook, François Ruffin)

Jean-Luc Mélenchon avait annoncé la couleur dès le départ :"il y avait des sans-culottes, il y aura maintenant des sans-cravates". C’est ainsi que les députés Insoumis ont fait leur entrée tonitruante à l’Assemblée, le col déboulonné et non-garni. Un débat de la plus haute importance était dès lors lancé. Les amoureux de cette coutume arguant qu’il était ridicule, et même contraire au règlement, que de se présenter au Palais Bourbon sans s’enserrer le cou.

L’on imagine que ces députés avaient en tête cette scène de la série Baron Noir, dans laquelle Kad Merad, imitant le député PCF Patrice Carvalho, étant entré dans l’Assemblée en bleu de travail, avait été contraint par l’huissier de mettre la cravate réglementaire. Mais série ne faisant pas loi, le bureau de l’Assemblée nationale a rappelé ce 19 juillet que cette obligation n’était pas inscrite dans son règlement. Mieux, les députés ne sont même pas tenus de porter une veste quand ils siègent à la chambre basse.

Voilà sûrement de quoi contenter un peu les députés Insoumis et soulager les élus assidus qui siégeront cet été par temps de canicule. Pour les esthètes, pas d’inquiétude, la chemisette et les claquettes-chaussettes resteront bien proscrites.

À lire -> Pour leur premier jour, les députés France Insoumise viennent sans cravate