En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Le Speech de Jade Loucif, membre de la coalition internationale pour l’abolition des armes nucléaires

"En récompensant Ican, le comité Nobel a décidé d’inviter les États à respecter leurs engagements pour le désarmement nucléaire."

Ican ? C’est la Campagne internationale pour l’abolition des armes nucléaires. Fondée en 2007 à Vienne, en marge d’une conférence internationale du Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP), cette coalition a obtenu le 6 octobre dernier le prix Nobel de la Paix "pour son travail effectué dans le but d’attirer l’attention sur les conséquences humanitaires catastrophiques de l’utilisation d’armes nucléaires, et pour ses efforts novateurs en faveur d’un traité interdisant les armes nucléaires", comme l’a expliqué la présidente du comité Nobel norvégien, Berit Reiss-Andersen.

Depuis sa création, l’Ican s’est activé à la mise en place d’un Traité sur l’interdiction des armes nucléaires, qu’elle souhaiterait qu’un maximum d’États signe.

À lire -> Le prix Nobel de la paix est attribué à la coalition internationale pour l’abolition des armes nucléaires