En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Casseroles du couple Garrido-Corbière : on vous aide à vous y retrouver

Les affaires autour du couple proche de Jean-Luc Mélenchon se multiplient. La semaine dernière Le Canard enchaîné révélait les possibles impayés de l’avocate à sa caisse de retraite. Hier BuzzFeed rapportait que le couple n’avait toujours pas quitté le HLM qu’il occupe dans l’est parisien. Mercredi 11 octobre Le Canard avance que la porte-parole des Insoumis n’a pas déclaré ses revenus à l’Urssaf.

Mardi 10 octobre au soir on trouvait le nom Corbière en "Top tweet". Cela avait très certainement à voir avec cette histoire de HLM qu’il s’était engagé à quitter après son élection ou peut-être était-ce à cause de cet énième clash avec un chroniqueur de télévision par tweets interposés ? Une chose est sûre il est de plus en plus rare qu’un jour ne se passe sans retrouver le couple Garrido-Corbière en une de la presse.

Mardi 10 octobre donc, c’est BuzzFeed qui épingle le couple d’Insoumis. Le média en ligne révèle qu’il n’a toujours pas quitté le HLM qu’il occupe dans le XIIe arrondissement de Paris : un 4 pièces de 80 mètres carrés pour un loyer de 1 200 euros par mois. Régulièrement attaqué sur ce sujet depuis que Le Monde a révélé l’information en 2011, Alexis Corbière avait assuré fin juin 2017 à L’Obs qu’il avait l’intention de déménager dans les mois suivants.

"C’est compliqué de trouver en deux semaines, mais oui, je vais habiter dans ma circonscription. Est-ce que ça aura lieu dans trois, quatre ou cinq mois, je ne peux pas vous dire. Je ne sais pas si ce sera à Bagnolet ou à Montreuil, je ne sais pas si je vais acheter ou louer, et je dois aussi négocier avec mes trois enfants… Mais je tiendrai parole."

Une manière d’être en accord avec ses nouvelles fonctions de député, dont le salaire lui permettrait largement de quitter son HLM. Seulement voilà, trois mois plus tard le couple n’a toujours pas quitté les lieux. Juridiquement, il n’enfreint aucune règle. Toutefois la politique de la ville de Paris consiste à prier tout nouvel élu de quitter son logement social - lorsqu’il en occupe un. Aussi le bailleur social propriétaire de leur logement, la Régie immobilière de la ville de Paris (la RIVP), a-t-il envoyé un courrier au couple, révèle BuzzFeed. Sans réponse, il a été contraint d’envoyer un huissier remettre le courrier en main propre, "du jamais vu" révèle une source travaillant à la RIVP au site de média en ligne. Interrogé par BuzzFeed, le député se défend : "J’avais déjà reçu le courrier. Je n’étais pas au courant pour le recommandé, je faisais des sessions parlementaires jusqu’à 1h du matin."

Le Canard enchaîné épingle à nouveau Raquel Garrido

Mercredi 11 octobre Le Canard enchaîné épingle à nouveau la porte-parole de la France insoumise Raquel Garrido. La semaine dernière le journal satirique révélait que l’avocate n’avait pas payé ses cotisations retraite en 6 ans. "Inexactitudes", "acharnement injustifié" s’était défendu la principale intéressée en marge de l’émission de Thierry Ardisson pour laquelle elle fait des chroniques.

Beau joueur, Le Canard enchaîné reconnaît que l’information qu’il avait donnée était "inexacte" et promet deux correctifs. 1) Plutôt que d’un arriéré de "cotisations sociales", "il s’agissait d’une 'dette de cotisations et contribution aux droits de plaidoirie'" de 32 215 euros (soit le même montant que celui qu’il avait annoncé la semaine passée). 2) L’information était incomplète : "nous avons totalement passé sous silence le fait que Me Garrido n’a pas déclaré un sou de revenus à l’Urssaf [l’Union de recouvrement des cotisations de sécurité sociale et d’allocations familiales]. C’est dur d’avouer qu’on s’est trompé…", conclut l’hebdomadaire non sans ironie, en prenant soin de publier un extrait du dossier.

Raquel Garrido s’est défendu à l’AFP arguant que s’agissant de l’Urssaf, les lettres datées de 2016 étaient "caduques". Concernant ses cotisations retraites elle enjoint quiconque la mettrait en doute à s’en tenir au démenti publié mercredi 4 octobre par la Caisse nationale des barreaux français (CNBF).

Fort heureusement le couple n’a pas que des ennemis. Certains Insoumis sont même prêts à manger leur chapeau pour défendre le duo : "14 000 pour une famille de cinq personnes…"

À voir -> Vidéo : l’insoumise Raquel Garrido présente en tant que journaliste à la conférence de presse du Premier ministre