Macron accepte l'alliance proposée par Bayrou (qui le critiquait quelques mois plus tôt)

À peine deux heures après la proposition d'alliance de François Bayrou, Emmanuel Macron a accepté l'offre du président du MoDem. 

Emmanuel Macron, candidat d'En Marche, rallié par François Bayrou. / Wiki Commons

Emmanuel Macron, candidat d'En marche, aujourd'hui soutenu par François Bayrou. (© Wiki Commons)

Emmanuel Macron n'aura pas tardé à répondre à François Bayrou qui venait tout juste de lui proposer une alliance. À peine deux heures après la conférence de presse du président du MoDem, le candidat d'En marche ! a déclaré à l'AFP :

"C'est un tournant de la campagne présidentielle. [...] L'alliance proposée par François Bayrou porte sur les valeurs et les idées […] et s'inscrit pleinement dans la démarche de renouvellement et de rassemblement qui, depuis le début, est la nôtre. C'est pourquoi je l'accepte."

Emmanuel Macron a précisé qu'il rencontrerait le maire de Pau "dès jeudi" 22 février, c'est-à-dire dès demain. Rien de surprenant, puisque les deux hommes s'étaient déjà vus hier, comme le rapporte Le Point. D'après l'hebdomadaire, François Bayrou était encore hésitant quant à renoncer à une nouvelle candidature. En effet, depuis plusieurs mois, le maire de Pau n'avait cessé d'exprimer ses désaccords avec l'ancien ministre de l'Économie.

Depuis l'annonce de François Bayrou, et au vu de ses déclaration passées, on s'interroge sur la sincérité de cette alliance. Dans la vidéo du Monde ci-dessous, datant d'environ six mois, François Bayrou dit clairement qu'il "ne se reconnaît pas dans ce qu'Emmanuel Macron incarne". Il y critiquait le projet de société du candidat d'En marche !, qu'il jugeait "proche" de celui proposé par Nicolas Sarkozy en 2007. François Bayrou avait également écrit sur Twitter : "Il ne suffit pas de dire qu'on est ni de gauche ni de droite pour être centriste. #Macron."