En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

"Make our planet great again" : la cinglante réponse (en anglais) de Macron à Trump

Dans la nuit du vendredi 2 juin, Emmanuel Macron a répondu à l’annonce de Donald Trump du retrait des États-Unis des accords de Paris.

Jeudi 1er juin à 21 heures (heure française), Donald Trump a annoncé le retrait des États-Unis, deuxième pays le plus pollueur du monde, de l’accord de Paris sur le climat"Oui, nous nous retirons et nous allons essayer de les renégocier, afin d’avoir un accord équitable, sinon, tant pis", a lancé le président américain. "À partir d’aujourd’hui, les États-Unis vont cesser toute mise en œuvre des accords de Paris, qui ne sont pas contraignants", a-t-il ajouté, estimant que son pays était lésé par ce texte.

Quelques heures plus tard, Emmanuel Macron s’est exprimé sans langue de bois et en direct sur sa page Facebook. Il a raconté avoir échangé avec Donald Trump, et lui avoir dit que son geste est "une erreur, pour les intérêts de son pays et de son peuple, et une faute, pour l’avenir de notre planète". Il est aussi revenu sur les dangers du changement climatique. "Si nous ne faisons rien, nos enfants connaîtront un monde fait de migrations, de guerres, de pénuries, de disparitions d’archipels et de villes côtières, causées par ces évolutions", a affirmé solennellement le président français.

Emmanuel Macron a parlé de "combats qui impliquent l’humanité toute entière", estimant que la France se place "en avant-garde de la lutte contre le réchauffement climatique". Il est revenu sur la COP 21, rappelant que 195 pays avaient signé "un engagement commun". Le président a ensuite répondu avec fermeté à Donald Trump : "Nous ne négocierons pas un accord moins ambitieux", a assené le président français. Il a alors appelé "l’ensemble des pays signataires à rester à la hauteur des responsabilités qui sont les nôtres, et à ne rien céder".

"Make our planet great again"

Le président s’est ensuite directement adressé aux Américains. "La France croit en vous", a-t-il rappelé, avant d’ajouter : "Je sais que vous êtes une très grande nation." "Ne vous trompez pas sur le climat : il n’y a pas de plan B, car il n’y a pas de planète B. Alors, oui, nous continuerons", a-t-il fermement affirmé. Emmanuel Macron a également eu une pensée pour les Américains "que le président des États-Unis a déçus" : "Vous trouverez dans la France une seconde patrie." Il a alors lancé un appel à tous les scientifiques américains pour qu’ils viennent travailler en France, "avec nous", sur ces questions du changement climatique.

"Ce soir les États-Unis ont tourné le dos au monde, mais la France ne tournera pas le dos aux Américains", a annoncé Emmanuel Macron, qui a souligné que la France, l’Allemagne et l’Italie réaffirmaient leurs engagements, afin de "prendre ensemble des initiatives fortes". Demain, Emmanuel Macron recevra le premier ministre indien afin de discuter de ces questions environnementales. Le président a parlé "d’un plan d’action concret" amorcé par la France, afin de lutter contre le réchauffement climatique. Emmanuel Macron s’est ensuite exprimé en anglais, reprenant la célèbre formule de Donald Trump, il s’est adressé aux Américains en leur disant : "Make our planet great again."