En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

La mairie de Paris veut créer un "fonds vert" pour financer la transition écologique

La maire de Paris, Anne Hidalgo, a soumis la création d’un "fonds vert" au Conseil de Paris afin de financer la transition énergétique et la lutte contre le réchauffement climatique.

(Anne Hidalgo au forum Women4Climate ©Wikimedia)

(Anne Hidalgo au forum Women4Climate. ©Wikimedia)

Dans un entretien au Monde daté de ce lundi 3 juillet, la maire PS de la capitale Anne Hidalgo annonce avoir soumis au Conseil de Paris la création d’un fonds vert pour la transition énergétique afin que la capitale devienne à terme neutre en carbone. Le Conseil de Paris votera ce mardi afin de valider ou non ce programme d’investissement basé sur des financements privés pour accélérer la transition écologique de Paris. Selon la maire de Paris, ce serait la première fois qu’une ville utiliserait un tel outil d’innovation pour mener à bien sa politique verte.

Mêler transition énergétique et opportunités économiques

La maire de Paris explique ainsi vouloir allier des financements publics et privés pour investir de concert dans la transition énergétique. Elle explique que 800 millions d’euros sont investis chaque année par Paris dans le plan climat, conformément aux engagements pris lors de la COP21, ce qui représente la moitié du programme d’investissement de la ville sur la période 2014-2020.

Pour aller plus loin, elle souhaite encourager des acteurs privés du monde entier à contribuer à ce fonds comme la fondation Bloomberg, celle de Leonardo DiCaprio ou encore l’organisation R20 fondée par Arnold Schwarzenegger.

"Ce fonds vert n’est pas philanthropique. Beaucoup de ces investisseurs ont compris que la transition énergétique, les grands chantiers qui vont l’accompagner – transports, logement, énergie… –, représentent les opportunités économiques de demain", analyse Anne Hidalgo.

Ces investisseurs privés seront ainsi encouragés à financer des projets innovants à travers six domaines identifiés par la ville : les mobilités durables, la lutte contre le dérèglement climatique, la qualité de l’air, les énergies renouvelables, le retraitement des déchets, l’efficacité énergétique. Les objectifs ne changent pas, mais les outils pour y parvenir, si. Pour la maire de Paris, les villes et les régions détiennent le pouvoir d’agir et de prendre des décisions concrètes.

Parallèlement, la maire de Paris, a lancé une pétition sur Change.org déjà signée par plus de 30 000 citoyens demandant aux leaders du G20 d’agir face au défi climatique.