En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Marion Maréchal-Le Pen travaille à la création d’une école

Retirée de la vie politique depuis l’élection présidentielle, Marion Maréchal-Le Pen est "actuellement associée à la création et au développement d’une école".

Marion Maréchal-Le Pen à Avignon en décembre 2016. (© Patrick Aventurier/Getty Images)

On ne brûlait pas de connaître la réponse à la question "que devient Marion Maréchal-Le Pen ?", jusqu’à ce qu’on apprenne que la nièce de Marine envisageait une reconversion dans le domaine de l’éducation. "Je suis actuellement associée à la création et au développement d’une école", a-t-elle déclaré dans un droit de réponse à l’intention du Journal du dimanche.

Dans une enquête publiée dimanche 12 novembre, l’hebdomadaire révélait que l’ancienne députée du Vaucluse et conseillère régionale de la région PACA avait été recrutée par le directeur de la société Eduniversal :

"La nièce de Marine Le Pen a été recrutée par Martial Guiette, un homme d’affaires qui mise sur le juteux business de l’orientation des étudiants. Il ambitionne d’ouvrir une école proposant aux diplômés du troisième cycle de parfaire leur éducation par une formation de 'culture générale'."

"Je démens avoir été 'recrutée' par l’entreprise Eduniversal"

Cette école serait donc censée venir en aide aux étudiants lors de leur sélection en master où la concurrence fait rage. Selon le JDD, l’ancienne cadre du Front national (FN) aura pour mission de chapeauter tout le programme, sélectionner les intervenants et trouver des fonds, des allégations que la principale intéressée dément.

Dans un communiqué lapidaire publié par le JDD lundi 13 novembre, elle a reconnu travailler sur un projet d’école bien que ce dernier ne soit pas à l’initiative de la société de Martial Guiette.

"Je démens avoir été 'recrutée' par l’entreprise Eduniversal. Je ne suis aucunement en charge de la mise en place 'd’un nouvel étage de la société Eduniversal' […] Je suis actuellement associée à la création et au développement d’une école dont l’initiative revient au futur PDG qui n’a aucun lien avec Eduniversal. J’ai en effet rencontré M. Martial Guiette, président d’Eduniversal, dans l’unique but de discuter d’une éventuelle convention de consulting marketing dans le cadre du lancement de cette école."

À lire -> Après son retrait de la vie politique, Marion Maréchal-Le Pen pourrait partir travailler en Afrique