Mediapart accuse deux ministres de passer leurs vacances chez un ex-baron de la drogue

Gérald Darmanin et Sébastien Lecornu ont porté plainte pour diffamation, malgré les informations très documentées du site d’info.

(©France2/YouTube)

Tu te sers un verre de rosé, t’installes pépère avec tes potes à côté de la piscine de ta villa à 4 000 euros la semaine et paf !, polémique nationale : la vie publique ne laisse vraiment pas un seul instant pour souffler, même en pleines vacances. Ce mercredi 16 août, Mediapart révèle que le ministre du Budget Gérald Darmanin et le secrétaire d’État Sébastien Lecornu auraient manqué de chance comme jamais et posé leurs valises dans la mauvaise maison, celle de l’épouse d’un ex-drug lord.

Profitant de leur unique semaine de pause estivale pour apprécier les paysages corses, les deux ministres auraient ainsi loué leur villa à la femme d’un ex-trafiquant de drogues bien connu des services de police. Le site d’info affirme également qu’ils auraient même rencontré en personne l’ancien baron de la drogue Gilbert Casanova et sa compagne : "Tous deux ont chaleureusement accueilli le duo ministériel lors de son arrivée dimanche soir."

Au vu du tableau de chasse plus que chargé dudit Casanova, le journal s’étonne de la présence des deux ministres dans sa baraque. Ancien militant nationaliste, Gilbert Casanova a été condamné en 2005 à trois ans de prison pour "abus de biens sociaux et banqueroute frauduleuse", ce que la cour d’appel de Bastia avait à l’époque qualifié de "pillage en règle". Montant de la fraude : 2,5 millions d’euros. Et cinq ans plus tard, il prend huit ans de prison pour avoir été le "chef d’orchestre" d’un trafic de drogue à grande échelle. Convois d’hélicoptères, tonnes de cannabis : la totale.

"Je dors et je bois du rosé"

C’est donc chez ce personnage peu fréquentable que, d’après Mediapart, Gérald Darmanin et Sébastien Lecornu passent leurs vacances. Les intéressés n’en reviennent pas : "Je tombe des nues ! Cette villa a été louée par des amis de l’Eure, avec qui nous partageons les frais de location. Je ne connais pas les propriétaires. Je dors et je bois du rosé, je commence juste à déconnecter. Vous êtes la première personne à me parler de cela !", a déclaré Sébastien Lecornu au site d’information.

Gérald Darmanin assure quant à lui que personne ne les a prévenus : "Si la police nous avait dit de ne pas y aller, j’aurai évidemment suivi le conseil. Je viens du Nord, je ne suis pas au courant des subtilités corses."

Et pourtant, Mediapart affirme que le service de police en charge de la sécurité des personnalités a tiré la sonnette d’alarme dès qu’il a eu connaissance du dossier, comme le révèle une note interne publiée par le site. "Dès le 21 juillet, nous avons allumé les warnings et alerté la préfecture de Corse-du-Sud. Comme personne ne réagissait, le directeur adjoint du cabinet du premier ministre, Thomas Fatome, a été prévenu par un appel privé, le 8 août. Mais visiblement, personne n’a déconseillé au ministre de séjourner à cet endroit… C’est incompréhensible !"

Quelqu’un a-t-il voulu jouer un mauvais tour aux ministres en leur cachant l’information ? Y a-t-il eu négligence ? Mystère. Ce qui est sûr, c’est que Gérald Darmanin est super-remonté contre Mediapart, qui vient de lui flinguer ses vacances. Il a affirmé sur Twitter qu’il déposait une plainte conjointe contre le journal, aux côtés de Sébastien Lecornu. Un petit rosé pour faire passer tout ça ?