En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Paris : Anne Hidalgo ne veut plus de voitures à essence d’ici 2030

Jeudi 12 octobre, France Info a révélé que la mairie de Paris ambitionne de faire disparaître les voitures à essence dans les rues de la capitale d’ici l’année 2030.

Jeudi 12 octobre, France Info a révélé que la disparition des voitures à essence figurait dans l’agenda de la maire de Paris, Anne Hidalgo. Selon la station, c’est à l’occasion du comité de pilotage du plan climat de la Ville mercredi 11 octobre que l’édile a annoncé qu’il s’agissait d’un objectif à atteindre d’ici l’année 2030.

Cette information a été confirmée sur France Info ce matin par Christophe Najdovski, adjoint au maire de la capitale en charge des transports et de l’espace public. Après avoir expliqué vouloir "définir une ville neutre en carbone à moyen et à long terme" et appuyé sur le fait qu’il s’agissait d’une question de "transition énergétique", ce dernier a insisté sur la nécessité de planifier l’avenir, ajoutant : "parce que le temps presse, tout simplement."

En guise de compensation, la mairie a déclaré miser sur les voitures électriques, évoquant même les futurs "véhicules autonomes", ainsi que sur le développement des transports du Grand Paris. Cette proposition sera débattue par le Conseil de Paris le 20 novembre prochain. Cette annonce ne constitue pas une surprise puisque l’édile avait déjà annoncé la fin des voitures à diesel d’ici 2025.

Il s’agit d’ailleurs d’une ambition à l’échelle nationale, portée par Nicolas Hulot. En effet, le ministre de la Transition Écologique et Solidaire avait annoncé dans le cadre de son Plan Climat en juillet dernier la fin des voitures à essence, plaçant de son côté l’échéance à 2040, expliquant que cette question constituait un "agenda de santé publique". Il avait également évoqué la mise en place d’une prime incitative allouée aux Français qui choisiraient de remplacer leur voiture fonctionnant au diesel ou à l’essence.

À lire -> Contre la pollution, Paris, Londres et Séoul lancent un nouveau système de notation des véhicules