En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Penelope Gate : si François Fillon est mis en examen, il renoncera à la présidentielle

Après le scandale provoqué par les révélations autour d'un possible emploi fictif de Penelope Fillon en tant qu'assistante parlementaire, le candidat de la droite à la présidentielle a annoncé qu'il retirerait sa candidature s'il était mis en cause par la justice.

fillooooon

Jeudi 26 janvier, François Fillon donnait une interview au 20 heures de TF1. À cette occasion, il a déclaré qu'il renoncerait à la prochaine élection présidentielle s'il était mis en examen dans le cadre de l'affaire de l'emploi fictif supposé de sa femme Penelope Fillon.

Selon de récentes révélations du journal Le Canard enchaîné, la femme du candidat Les Républicains aurait en effet touché au moins 500 000 euros d'argent public pour un poste d'attachée parlementaire, que personne ne semble l'avoir vue occuper.

Les accusations qui pèsent sur son épouse mettent François Fillon en porte-à-faux avec les nombreuses déclarations qu'il a faites sur son intégrité. Le candidat avait fait de cette qualité, et de ses critiques du système en place, le fer de lance de sa campagne pour la présidentielle.

Une enquête préliminaire a donc été ouverte pour "détournement de fonds publics" et "abus de biens sociaux". Si François Fillon devait se retirer de la course à la présidentielle, la droite serait dans l'embarras à quelques mois du scrutin, le second homme de la primaire de la droite Alain Juppé ayant déclaré qu'il excluait "clairement et définitivement" d'endosser le rôle du remplaçant.