En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

À la rentrée prochaine, Le Petit Journal n’existera quasiment plus

Canal+ ne diffusera plus l’émission qu’une fois par semaine – et c’est pas plus mal.

Toutes les mauvaises choses ont une fin. D’après des informations du Parisien, Canal+ a décidé de mettre fin au calvaire quotidien de Cyrille Eldin, en diffusant Le Petit Journal de manière hebdomadaire (probablement le samedi). Une décision motivée par les audiences catastrophiques de l’émission, qui s’effondrent inlassablement de jour en jour. Sans grande surprise, l’animateur n’a pas réussi à reprendre le flambeau de son prédécesseur Yann Barthès, parti avec ses équipes pour cartonner sur TMC avec Quotidien.

À ce stade, on se dit que Cyrille Eldin ne s’en sort pas trop mal, car Canal+ avait un temps envisagé d’arrêter purement et simplement l’émission. Peut-on leur en vouloir ? Le jour de son lancement de saison, Le Petit Journal nouvelle mouture attirait 942 000 téléspectateurs. La curiosité, sûrement, car les critiques n’ont pas tardé à pleuvoir et les audiences à dégringoler : sur la saison 2016/2017, l’émission n’a motivé que 302 000 téléspectateurs en moyenne chaque jour, contre 1,2 million l’année passée dans sa version menée par Yann Barthès. Une situation qui a donné à l’animateur l’envie de verser dans l’autodérision, dans une séquence des plus malaisantes :

Entre humour gênant et séquences sexistes, l’émission a enchaîné les bad buzz et ne s’en est jamais relevée, accablée par les internautes qui ne lui pardonnent pas d’avoir osé reprendre le nom de "Petit Journal". On se souvient par exemple de ce mini reportage où deux journalistes de l’émission partent à la rencontre des pontes des Républicains (LR) : Sandrine Calvayrac s’écrase devant le "charme" de François Baroin ("J’adore votre voix"), tandis que Mathilde Warnier suggère qu’Alain Juppé aurait plongé son regard dans son décolleté. Le malaise est total. Cette dernière quittera d’ailleurs l’émission quelques semaines plus tard : "bye bye l’enfer de la télé". Ambiance.