En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Après le Guatemala, d’autres pays s’apprêteraient à déplacer leur ambassade à Jérusalem selon Israël

Après l’annonce du Guatemala ce 24 décembre de déménager son ambassade en Israël de Tel-Aviv à Jérusalem, d’autres pays s’apprêteraient aussi à s’aligner sur les États-Unis. C’est du moins ce qu’ont affirmé les autorités israéliennes.

Benjamin Netanyahou. (© Mikhail Metzel/TASS via Getty Images)

Depuis la reconnaissance officielle par les États-Unis de Jérusalem comme capitale d’Israël le 6 décembre dernier, un seul pays, le Guatemala, avait jusqu’ici déclaré son intention de suivre la ligne américaine en déplaçant son ambassade de Tel-Aviv à Jérusalem.

Cet acte géopolitique n’est pas sans conséquence, comme l’a sous-entendu le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou :

"D’autres pays reconnaîtront Jérusalem et annonceront le transfert de leur ambassade […]. Je le répète : il y en aura d’autres, ce n’est qu’un début et c’est important. […]

La déclaration de Trump va enclencher un courant dont nous n’avons pour le moment vu que les prémisses."

Même son de cloche du côté de Tzipi Hotovely, la vice-ministre israélienne des Affaires étrangères, qui a assuré que son pays était en relation avec "au moins dix pays dont certains en Europe", lesquels seraient donc prêts à déplacer leur ambassade à Jérusalem. La radio publique, reprise par Le Figaro, évoque le Honduras, les Philippines, la Roumanie ou encore le Soudan du Sud.

À l’inverse, estimant que "le président Morales a entraîné son pays du mauvais côté de l’histoire", la Palestine a réagi par le biais de son ministre des Affaires étrangères, Riyad al-Maliki, en qualifiant la décision du Guatemala d'"acte honteux et illégal qui va totalement à l’encontre des sentiments des dirigeants des églises à Jérusalem".

À lire -> Les leaders du monde musulman appellent à reconnaître Jérusalem-Est capitale de la Palestine