En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Pour qu’on l’écoute, Marlène Schiappa se sent obligée de s’attacher les cheveux

La secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa, a fait une confession étonnante lors d’un entretien accordé au JDD. Cette dernière affirme qu’elle s’est forcée à s’attacher les cheveux pour être prise au sérieux et qu’on "écoute ce qu'[elle dit]".

(© Compte Facebook de Marlène Schiappa)

Dans un entretien accordé au Journal du Dimanche, la secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes Marlène Schiappa révèle que le chignon qu’elle arbore depuis qu’elle est au gouvernement n’est pas un choix stylistique mais une contrainte qu’elle s’est imposée pour qu'"on écoute ce qu'[elle dit]".

Selon ses dires, il s’agirait presque d’une obligation pour ne pas être victime de sexisme que nombre de femmes politiques se seraient imposé :

"Il y a un livre à écrire sur les cheveux en politique. Toutes les ministres ont eu soit les cheveux courts, soit les cheveux attachés."

La secrétaire d’État confie aussi qu’elle ne porte plus de bracelets, mais qu’elle refuse de mettre de côté ses créoles et son pendentif ainsi que de ne plus vernir ses ongles. Dans cette interview, Marlène Schiappa affirme également être très proche de la Première dame de France, Brigitte Macron, qui lui "demande des conseils" :

"Je suis très proche de Brigitte [Macron, ndlr], on s’appelle souvent. Elle me soutient beaucoup. Elle me demande des conseils."

À voir -> Vidéo : "Gardez vos nerfs", Marlène Schiappa recadre un député à l’Assemblée nationale