L’Islande va devenir le premier pays à vraiment appliquer l’égalité salariale

Si l’Islande est bien le premier pays à légiférer de manière aussi stricte en matière d’égalité salariale, en France aussi une loi garantit l’égalité réelle entre les hommes et les femmes.

Claude Perron dans la série Workingirls.

Depuis le mardi 2 janvier on a pu lire passim que l’Islande était le premier pays à légiférer en matière d’égalité de salaires. Le pays du nord de l’Europe, véritable référence en matière d’égalité hommes-femmes, vient en effet de faire entrer en vigueur une loi votée en avril dernier, imposant à toutes les entreprises privées et publiques de plus de 25 salariés d’appliquer une stricte égalité en matière de salaires.

Seulement, en France aussi, on a depuis le 5 août 2014, un texte de loi "pour l’égalité entre les hommes et les femmes". Pourquoi dit-on alors que l’Islande est le premier pays du monde à mettre en place une telle législation ?

En France, cette loi s’applique à toutes les entreprises de plus de 50 salariés. Elle impose à tous les employeurs, d’une part de réaliser un diagnostic de la grille salariale, d’autre part d’établir un plan d’action pour atteindre un salaire égal entre les employés hommes et femmes, sans quoi ils peuvent être sanctionnés d’une amende. Ça, c’est pour la théorie.

Islande, championne de l’égalité femmes-hommes

En pratique seules 40 % des entreprises françaises font ce diagnostic selon L’Express. Depuis que la loi a été votée en 2014, une centaine d’entreprises auraient ainsi été sanctionnées. À ce jour, l’écart salarial serait toujours de 18,8 % en faveur des hommes.

La loi islandaise se veut beaucoup plus contraignante. Elle stipule que chaque année, les entreprises devront se voir décerner un certificat prouvant leurs bonnes pratiques. De même qu’en France, si elles ne respectent pas la parité elles devront s’acquitter d’une amende.

Grâce à ses mesures plus coercitives, l’Islande deviendrait donc le premier pays à vraiment appliquer l’égalité salariale. Mais ce n’est pas la seule avancée de cette loi qui concerne aussi les autres discriminations salariales basées sur l’origine ethnique, l’âge, la religion, l’orientation sexuelle ou encore le handicap.

Championne toutes catégories en matière d’égalité femmes-hommes, l’Islande s’est retrouvée pour la neuvième année consécutive à la tête du classement du Forum économique mondial sur les inégalités entre les femmes et les hommes, comme le rappelle L’Express.

Pour rappel, l’Islande a été un des premiers pays à accorder le droit de vote aux femmes en 1915, avant d’être le premier à élire une femme présidente au suffrage universel direct en 1980.

À lire -> Deux ministères sanctionnés pour non-respect de la parité