Quand Donald Trump veut clasher Theresa May sur Twitter mais tague la mauvaise personne

Pépite !

Theresa May et Donald Trump le 27 janvier 2017. (© Wikicommons)

Pas un jour ne passe sans que le "serial twitteur" ne fasse trembler le réseau social par sa verve et surtout son amateurisme. La dernière en date en a fait marrer plus d’un.

Tout a commencé mercredi 29 novembre quand le président des États-Unis a retweeté tout un tas de vidéos violentes accusant des musulmans, piochées dans les publications de la députée britannique d’extrême droite Jayda Fransen.

La première ministre britannique Theresa May s’en était émue, jugeant que Donald Trump avait commis "une erreur" en relayant ce genre d’images, un commentaire qui n’a évidemment pas été du goût du principal intéressé qui a évidemment choisi Twitter pour répondre.

"Theresa May, arrêtez de vous focaliser sur moi, focalisez-vous plutôt sur le terrorisme islamiste radical et destructeur qui sévit en Grande-Bretagne. De notre côté, on s’en sort très bien."

Dans la forme, c’était déjà moyen comme apostrophe, mais là où ça devient carrément minable, c’est lorsqu’on s’aperçoit que dans la première version de ce tweet, Donald Trump s’est trompé de personne.

Pauvre Theresa May Scrivener, première véritable destinataire de ce tweet assassin. Après avoir constaté son erreur, Donald Trump s’est évidemment corrigé. Trop tard ! Comme le rapporte le site du Washington Post, nombreux sont les internautes à avoir repéré la bourde et fait des captures d’écran.

"Le meilleur dans tout ça, c’est que cette inconnue Theresa May Scrivener avec 6 followers, vient de recevoir un message diplomatique dans un tweet du président des États-Unis."

"La pauvre Theresa May Scrivener doit se demander ce qu’elle a fait !"

"Aujourd’hui je me sens triste pour Theresa May Scrivener, qui s’est réveillée sur ça de la part du président des États-Unis."

Nous aussi, nous sommes tristes, et un peu excédés.

À lire -> Le grand n’importe quoi des réseaux sociaux spécial Donald Trump vs Kim Jong-un, le "petit gros"