En roue libre, un responsable du Pentagone suggère d’achever les djihadistes à coups de pelle

Ce jeudi 10 janvier, un responsable du Pentagone a adressé un message un peu spécial sur les réseaux sociaux à l’attention de l’État islamique.

Jeudi 10 janvier, l’adjudant et responsable du Pentagone John Troxell a provoqué un petit tollé sur les réseaux sociaux en postant un message suggérant aux djihadistes de l’État islamique (EI) de se rendre s’ils ne voulaient pas être tués à coups de pelle.

Posté sur Facebook et Twitter, ce message était accompagné d’une photo représentant un soldat, pelle à la main, et constituait clairement une mise en garde :

"[Les djihadistes de l’EI] ont deux options s’ils tentent de contrer les États-Unis, nos alliés et nos partenaires : se rendre ou mourir.

S’ils se rendent, nous les conduirons en sécurité jusqu’à leur cellule, et nous respecterons les procédures en leur donnant de la nourriture et un lit.

Cependant, s’ils choisissent de ne pas se rendre, alors nous les tuerons très violemment, en leur jetant des bombes, en leur tirant une balle dans le crâne ou en les battant à mort avec nos outils de tranchée.

De toute façon, ils ne peuvent pas gagner, donc ils doivent choisir de quelle manière ils vont perdre."

Et la pelle se trouve être un outil utilisé par les soldats américains pour creuser des tranchées. D’après Le Figaro, ce représentant de l’armée américaine est allé jusqu’à poster dans les commentaires des schémas indiquant le mode d’emploi pour tuer quelqu’un à coups de pelle, avec la légende suivante : "Presque tous les soldats en portent. C’est une arme versatile et formidable."

À lire -> Un lycéen américain lambda réussit à gratter une interview à son ministre de la Défense