Trump menace de "détruire totalement" la Corée du Nord

Mardi 19 septembre, Donald Trump a prononcé un discours à l’occasion de la 72e Assemblée générale de l’Organisation des Nations unies (ONU). Il semble avoir trouvé un nouveau surnom à Kim Jong-un, qu’il appelle désormais "Rocket Man" et a déclaré qu’il pourrait éventuellement "n’avoir d’autre choix que de détruire la Corée du Nord".

Depuis plusieurs mois maintenant, les dirigeants des États-Unis et de la Corée du Nord, Donald Trump et Kim Jong-un, ne cessent de se lancer des provocations et ont multiplié les menaces nucléaires sans interruption durant l’été. À l’occasion de la 72e Assemblée générale de l’ONU, le Président américain Donald Trump a encore une fois adressé de nouvelles bravades à l’attention du régime de Pyongyang.

Durant son discours, après avoir dénoncé les "États voyous", le chef d’État américain n’a eu de cesse de répéter qu’il ferait "toujours passer l’Amérique d’abord", évoquant le "principe souverain [et] directeur de souveraineté" du peuple, en particulier en ce qui concerne les affaires étrangères :

"Nous sommes redevables à notre peuple, à nos citoyens, pour garantir leur sécurité, défendre leurs besoins, leurs droits et leurs valeurs. En tant que président des États-Unis, je donnerai toujours la priorité à l’Amérique."

"La dénucléarisation est la seule option envisageable"

Par la suite, Donald Trump a également affublé le dirigeant nord-coréen d’un nouveau surnom, le renommant "Rocket Man", c’est-à-dire "monsieur missile". Il a déclaré à propos de son homologue nord-coréen qu’il considérait que ce dernier était en pleine "mission suicide pour lui-même".

Enfin, après avoir qualifié la Corée du Nord de "régime vicieux", le chef d’État a déclaré, tout de go, qu’il pourrait n’avoir "d’autre choix que de détruire la Corée du Nord", ajoutant toutefois : "mais [nous] espérons que cela ne sera pas nécessaire", le sommant de stopper les essais nucléaires :

"Il est temps pour la Corée du Nord d’accepter le fait que la dénucléarisation est la seule option envisageable."

À voir -> Vidéo : quand on demande à des Américains de placer la Corée du Nord sur une carte, ça donne ça !