En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Une entreprise américaine propose de rechercher elle-même le vol MH370 de Malaysia Airlines

Gratuitement.

L’avion disparu était un Boeing 777 similaire à celui-ci. (© Laurent Errera/Wikimedia/CC)

Ocean Infinity, une société américaine d’exploration maritime, offre de chercher, à ses frais, le vol MH370 de la compagnie Malaysia Airlines, qui a mystérieusement disparu des écrans radar le 8 mars 2014.

Ce vol, qui devait relier Kuala Lumpur à Pékin, a disparu dans l’océan Indien avec 239 personnes à son bord, dont quatre Français, devenant l’un des plus grands mystères de l’histoire de l’aviation civile. Après trois ans de recherches, les autorités malaisiennes, chinoises et australiennes annonçaient le 17 janvier dernier la suspension définitive des recherches sous-marines pour retrouver l’avion. C’est en réponse à l’arrêt de ces recherches que la société Ocean Infinity a offert ses services, proposant d’utiliser ses propres radars, sonars et autres drones sous-marins, sans que rien ne soit facturé à qui que ce soit.

L’offre a été faite au gouvernement malaisien en avril dernier, rapporte le journal québécois La Presse dans un article daté du 11 août. Mais, au grand dam de l’association Voice370 qui regroupe l’ensemble des familles des passagers du vol MH370, personne n’a à ce jour répondu à la généreuse offre de l’entreprise américaine.

Plusieurs anonymes dédient déjà beaucoup de leur temps à la recherche d’une trace de l’avion disparu. Blaine Gibson en fait partie. Ces dernières années, cet avocat de 59 ans a en effet consacré toute son énergie et son argent pour retrouver l’appareil de la Malaysian Airlines, en vain. L’homme a cependant déjà trouvé par lui-même près de 15 débris pouvant appartenir à l’avion. Parmi eux, six ont été authentifiés, explique France Info.

À voir -> Vidéo : 24 heures de trafic aérien en 2 minutes