https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Memorial_Day_Observance_170529-D-SW162-1192_(34810910902).jpg

Alors qu’une vague de froid déferle sur les États-Unis, Trump blague sur le réchauffement climatique

Le serial-twitteur a encore frappé…

https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Memorial_Day_Observance_170529-D-SW162-1192_(34810910902).jpg

(© Wikicommons/domaine public)

On connaît les obsessions de Donald Trump – pour les lire un peu trop souvent sur Twitter. Et tout en haut de la liste des sujets qui le titillent, il y a le réchauffement climatique. Face à la vague de froid historique qui frappe les États-Unis en ce moment, Donald Trump n’a donc rien trouvé de mieux que de remettre en cause ce phénomène.

Traduction : "Dans l’est du pays, la nuit du Nouvel an pourrait être la plus froide jamais enregistrée. Peut-être pourrait-on utiliser un peu de ce réchauffement climatique pour lequel notre pays, contrairement aux autres, va débourser des milliards de dollars. Couvrez-vous !"

On enregistre en effet -40 °C à l’est des États-Unis, du jamais vu depuis 1993 selon les experts, et aucune accalmie n’est prévue, rapporte Le Figaro. En fin analyste, Donald Trump en a donc conclu que, finalement, le réchauffement climatique, c’était surfait.

Ce n’est pas la première fois qu’il met en doute la véracité de ce phénomène mondial. En 2012, il avait ainsi tweeté que le réchauffement climatique n’était ni plus ni moins qu’une invention des Chinois.

Traduction : "Le concept de réchauffement climatique a été inventé par les Chinois pour rendre les industries américaines moins compétitives."

Depuis son élection, il a multiplié les décisions allant à l’encontre de la protection de l’environnement. Fin 2016, il choisissait un climatosceptique notoire pour prendre la tête de l’agence américaine de protection de l’environnement, avant de décider de se retirer de l’accord de Paris sur le climat.

Toutefois, pour beaucoup d’internautes qui ont croisé son post, la blague n’est pas passée. Parmi les réponses cinglantes au président américain, on retiendra celle du directeur de la California Academy of Sciences :

Traduction : "Croyez-le ou non, mais les problèmes mondiaux liés aux changements climatiques sont bien réels, même s’il fait froid à l’extérieur de la Trump Tower en ce moment. De la même manière qu’il y a bien des gens qui meurent de faim dans le monde, même si vous venez de manger un Big Mac."

À noter que contrairement à ce que semble croire Donald Trump, cette invraisemblable vague de froid serait en fait une conséquence du réchauffement climatique, comme le rapporte France Info.

À lire -> "Je suis sûr que mon ami le président Trump va changer d’avis", Macron tend une perche à Trump sur le climat