En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Vidéo : pour Florian Philippot, "le Front national n’arrivera jamais au pouvoir"

Moins d’un mois après avoir définitivement claqué la porte du Front national, son ancien vice-président semble avoir une prise de conscience, au timing bien opportun.

Alors que son ancien parti pédale dans la semoule depuis son échec au second tour de l’élection présidentielle, l’ex-numéro deux du Front national (FN) Florian Philippot – qui a récemment fait évoluer son mouvement, Les Patriotes, en parti – semble aujourd’hui croire qu’un "parti identitaire" n’a aucun avenir et pourrait jamais accéder au pouvoir…

Ainsi, après avoir passé six ans au FN, dont cinq en tant que vice-président, celui qui semble être aujourd’hui redevenu ouvertement fréquentable pour bon nombre de journalistes politiques et de chroniqueurs – tels que l’éditorialiste Christophe Barbier – a déclaré vendredi 13 octobre sur le plateau de la matinale de La Chaîne parlementaire :

"Moi, je n’ai pas le goût d’être dans un gros parti identitaire […], ça n’arrivera jamais au pouvoir. Tout le monde sait aujourd’hui que le Front national n’arrivera jamais au pouvoir […]".

Pourquoi, alors, avoir passé autant d’années au sein du FN si l’avenir du parti d’extrême droite est voué à l’échec ? Contacté par Speech, Florian Philippot a développé :

"Mon analyse sur ce parti, qui a beaucoup évolué ces dernières semaines : j’y ai beaucoup cru et je pense que le parti s’est vraiment donné les moyens jusqu’à la présidentielle, il fait un retour en arrière depuis quelques mois, il a un nouvel objectif qui n’est plus le pouvoir.

Il est assez évident qu’ils ont une volonté de ne parler que d’un seul sujet, celui de l’immigration ; ils reviennent un peu en arrière de ce point de vue-là. Mais ce n’est pas une stratégie gagnante, ce n’est pas la stratégie d’un parti de gouvernement, c’est la stratégie d’un gros lobby anti-immigration. Ce n’est pas la voie que prenait le mouvement quand j’y étais. Je ne vois pas comment ce parti peut arriver au pouvoir dans ces conditions."

Nous aussi, on s’est demandé si le FN de Marine Le Pen avait changé sous l’ère Florian Philippot. Mais c’était oublier les propos tenus par la présidente du parti, toujours là pour nous ramener à la raison, comme le montre cette vidéo datant de décembre dernier.

À lire -> Florian Philippot quitte le FN : le grand n’importe quoi des réseaux sociaux