En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Chine : Winnie l’Ourson censuré en raison de sa ressemblance… avec le président Xi Jinping

Sur les réseaux sociaux chinois, il est désormais impossible de mettre une image ou un gif mettant en scène le célèbre petit ours de Disney…

Depuis ce week-end, les internautes chinois ont remarqué que le personnage Winnie l’Ourson était censuré sur les réseaux sociaux dans leur pays… Il est en effet désormais impossible aux Chinois de célébrer leur contentement ou leur passion pour le miel en utilisant un gif montrant Winnie l’Ourson ! Plus possible non plus de faire une recherche d’image du célèbre ourson, ni de mentionner son nom dans un commentaire. L’autocollant Winnie l’Ourson a également totalement disparu de la messagerie WeChat, très utilisée en Chine. Winnie serait-il devenu subversif ?

Si les Chinois décidaient de braver tout de même l’interdit en mentionnant le petit Winnie, le message "contenu illégal" apparaît immédiatement sur leur écran. Selon le Financial Times qui a fait cette découverte pour le moins cocasse, il ne s’agirait en rien d’un souci technique, mais bel et bien d’une censure.

En cause, des internautes qui auraient en 2013 mis en avant sur les réseaux sociaux chinois une certaine ressemblance entre le président chinois Xi Jinping et le fameux Winnie l’Ourson. Depuis, les photomontages associant Winnie et Xi Jinping n’ont cessé de fleurir sur les réseaux chinois.

"Historiquement, deux choses ne sont pas autorisées [en Chine] : les organisations politiques et les actions politiques. Cette année, une troisième interdiction s’est ajoutée à la liste : parler du président", décrypte ainsi dans le Financial Times le professeur d’analyse médiatique Qiao Mu.

À quelques semaines du 19e Congrès national du parti communiste, la censure s’est donc faite plus coriace en Chine. Et il semblerait que notre bien-aimé Winnie l’Ourson en pâtisse particulièrement en ce moment.